Nous étions au Youtube Space sur le tournage d'une vidéo 360° déjantée

Category: 
Nous étions au Youtube Space sur le tournage d'une vidéo 360° déjantée
« Silence sur le plateau, tous les comédiens en place, action ! » Et soudain, vous voilà au milieu de Catwoman à quatre pattes par terre en train de jouer avec une balle en ronronnant, Batman et Robin en pleine scène de rupture, Flash qui fait des cocktails…La pièce est envahie de super-héros losers, ayant perdu leurs pouvoirs et tout sens de la convenance, se morfondant ensemble en costume. Marvel et DC Comics ne sont pas les seules victimes de ce qui ressemble fort à une sévère coupe budgétaire. Dark Vador entre en scène avant d’être fermement sorti par un Chewbacca ayant perdu ses poils. Nick Fury, l’ex numéro 1 du SHIELD a l’air de mener la danse et s’adresse longuement à quelqu’un qui ne semble pas être là. Du moins, pas encore. Le destinataire de son discours c’est vous, moi, le spectateur en fait.

Car nous sommes en réalité dans le Youtube Space, espace habituellement mis à disposition dans les locaux de Google pour tout Youtubeur possédant plus de 10 000 abonnés. Ce qui se tourne sous nos yeux est un court-métrage à 360 degrés, l’un des lauréats du prix « Paris courts devant », un festival international pour la promotion de courts métrages réalisés en association avec YouTube.

Celui qui dirige cette joyeuse troupe de super-héros s’appelle Charles-Henri Marraud des Grottes. Venu du cinéma, il est co-fondateur d’une société de production « Clap and Zap production » mais avant tout réalisateur avec notamment cinq courts métrages présentés au Short Film Corner du Festival international du film de Cannes.  "Clap and Zap" co-produit ce court-métrage 360 avec les productions Clé représentées par Cédrik Leger.

 

Il n’en est donc pas à son coup d’essai, même en 360 degrés, puisque son court-métrage intitulé « The other side » sorti en 2015 a contribué à populariser le genre. 

Une prise, deux, trois, les comédiens enchaînent sans rechigner, tout de même rappelés à l’ordre pour cause de bavardages trop nombreux. Le 360° impose des longs plans séquence, la concentration est donc de rigueur pour assurer des prises de plus de 6 minutes chacunes mais l’ambiance sur le plateau reste blagueuse. Tous les comédiens ont des liens les uns avec les autres comme le confirme Ivanhe Martin alias Superman, du faux sang coulant de son front. À l’origine il est scripte dans le cinéma mais c’est le Joker, un très bon ami à lui qui lui a proposé ce tournage. Fan de comics, il a sauté sur l’occasion avec le même enthousiasme que lorsqu’il tente de s’envoler, oublieux de la perte de ses pouvoirs.

Certains sont même là en famille. Yoda par exemple est la soeur d’Harley Quinn. Tenter de démêler la généalogie des personnages/acteurs dont on ne sait plus bien quelle identité prédomine n’est pas simple, surtout avec Catwoman en train de miauler derrière notre épaule, y compris une fois la caméra éteinte.

 

Une envie de rire traîtresse grandit alors désespérément en pensant au comique de cette situation. Pour mieux se ressaisir, essayer de fixer le plafond est une très mauvaise idée. Une petite culotte rose en dentelle y est accrochée, sans autre but que surprendre le spectateur qui aurait l’idée saugrenue de lever les yeux jusque-là.

Après avoir laissé les portes du YouTube Space se refermer derrière soi, le retour à la rue et à ses passants sans costume est rude. Pour se consoler, il est temps de se faire une note pour soi-même : acheter une cape et rendez-vous début décembre pour voir le résultat.

A voir aussi

VRrOOm Wechat